comment voyager en avion

Comment voyager en avion pour la première fois ?

On se souvient tous de sa « première fois ». 1er jour du lycée, 1re sortie au bar avec ses amis et le 1er voyage en avion ! 

À vous la grande aventure de l’autre côté de la France ou même dans un tout autre pays. Vous avez votre billet d’avion, vos valises sont prêtes, mais vous ressentez une certaine inquiétude à l’idée d’embarquer à bord de ces oiseaux volants ? Suivez nos conseils pour voyager et prendre l’avion en toute sérénité ! 

Gérer son temps

Avec du recul, on pourrait presque considérer que c’est l’étape la plus importante, notamment en cas de voyage à l’étranger où vous devez embarquer dans un des grands aéroports internationaux (on pense à l’aéroport Charle de Gaulle). 

Le premier conseil et certainement l’un des plus importants de ce guide : partez en avance. 

Il n’y a rien de pire que d’arriver en retard à l’aéroport et devoir traverser les différents contrôles de sécurité en regardant votre montre toutes les 10 secondes, surtout pour votre premier vol. 

Pour être sûr d’avoir assez de temps, il vous suffit d’arriver à l’aéroport 2 heures à l’avance (sans compter le temps de trajet donc). Vous disposer ainsi d’amplement de temps pour vous repérer au sein de l’aéroport, vous assurer que vous êtes ans le bon terminal, enregistrer vos bagages, passer le contrôle des douanes, et même prendre un petit café en flânant en zone Duty Free. Pas de stress ! 

Voyager en avion : les étapes à l’aéroport 

Il y a de nombreuses étapes à effectuer avant de pouvoir embarquer dans votre avion. Vous allez vite comprendre pourquoi il vaut mieux prévoir 2 h. 

La récupération des billets d’avion

Selon le moyen que vous avez utilisé pour acheter vos billets, vous avez ici plusieurs possibilités. 

La plupart des sites en ligne (comparateur ou agence de voyages), vous envoient les billets d’avion en avance par e-mail. Il vous suffit de les imprimer et de laisser les agents d’embarquement scanner le QR code dessus. Certaines agences de voyages peuvent vous remettre les billets directement en mains propres, tandis que d’autres les publient sur une application dédiée. 

Toujours pour les agences de voyages, certaines vous demandent de passer au guichet de cette agence (valable pour les grands tours opérateurs), où on vous remettra les billets directement. 

Enfin, il peut arriver que le billet d’avion vous soit directement remis au comptoir d’enregistrement, sous présentation de votre carte d’identité.  

L’enregistrement (ou check-in)

Une fois votre billet bien en main, il est temps de passer à l’enregistrement auprès de la compagnie aérienne qui assurera votre vol. Cet enregistrement s’effectue bien souvent directement au guichet de la compagnie. Un agent vérifie votre billet, votre pièce d’identité, ainsi que le poids de vos bagages en soute (ceux-ci seront ensuite envoyés en tapis roulant). L’agent de la compagnie vous remettra aussi la carte d’embarquement ou « boarding pass », nécessaire pour monter dans l’avion. Le comptoir d’enregistrement est affiché sur le tableau des vols de l’aéroport.

Certaines compagnies proposent des solutions plus modernes via un enregistrement sur une borne automatique. Dans le cas où vous n’avez pas de bagages en soute, il est aussi possible de s’enregistrer en ligne quelques heures avant le vol, ou même d’être automatiquement enregistré (c’est le cas pour Air France).

Les contrôles de sécurité 

Cette étape de vérification est plus ou moins longue selon l’affluence à l’aéroport et la vigilance du personnel. Vous n’avez plus sur vous la grosse valise qui était destinée à la soute, cependant, il vous reste votre bagage cabine. Le personnel de sécurité va vous demander de déposer ce bagage sur un tapis roulant où il sera passé au rayon X tandis que devrez vider vos poches, enlever vestes ou manteaux, déposer tout ce contenu dans des bacs en plastique et passer le portique de sécurité. 

  • Vous devez déposer tous vos objets métalliques dans les bacs en plastique, sinon le portique de sécurité sonnera (un peu stressant). Clé, téléphone, ceinture de pantalon (avec boucle métallique) devront être mis dans les bacs, de même que les bijoux trop volumineux. 
  • Le bagage à main ne doit pas contenir de matériel technologique plus gros qu’un mobile. Ordinateur portable, appareil photo, console de jeu devront être déposé dans les bacs. Anticiper donc cette demande et déposer ce type d’affaire au-dessus, dans votre bagage, pour pouvoir les sortir plus facilement.  
  • Pour les liquides, la réglementation est assez particulière et stricte. Vous ne devez pas avoir de récipients, de contenants de liquide de plus de 100 ml. Attention, ce n’est pas le contenu qui compte, mais bien le contenant en lui-même. 15 ml dans une bouteille de 500 ml ne passeront pas les contrôles et on vous demandera de jeter le contenant. De plus, ces contenants doivent être placés dans un sac plastique transparent fermé, n’excédant pas 20 cm2. Bouteille, d’eau, soda, canettes, seront automatiquement refusés et devront être jetée. 
  • Certains objets sont aussi interdits comme les couteaux, les armes ou feux d’artifices (ce qui peut sembler évident). D’autres objets cependant comme un coupe-ongle, une lime à ongle, ou encore des batteries lithium externes, sont aussi interdits. La liste des objets varient selon les pays et les compagnies aériennes, nous vous recommandons donc de consulter cette liste en amont. 

Après ce contrôle de sécurité quelque peu stressant, vous devrez passer par la police aux frontières (si vous embarquez pour un vol international). On vous y demandera notamment votre passeport.  arquer pour un vol international). On vous y demandera notamment votre passeport.  

La zone Duty Free et l’embarquement

Ouf, ça y est ! Vous avez fait le plus difficile ! Vous pouvez désormais souffler en attendant l’embarquement dans l’avion. C’est le moment idéal pour vous rendre au Duty Free. Sa taille et sa configuration varient selon les aéroports, mais grosso-modo, le Duty Free est une sorte de centre commercial dans lequel les boutiques vous proposent alcools, parfums ou souvenirs à des tarifs détaxés. En théorie, les prix sont donc plus intéressants qu’en boutique classique, mais la prudence est de mise, car ce n’est pas toujours le cas.  

Surveillez votre carte d’embarquement et allez à la porte inscrite dessus. Environ 45 minutes avant le décollage, les hôtesses commenceront à embarquer les passagers en commençant par la 1re classe. Ces hôtesses vérifieront votre boarding pass puis vous laisseront accéder à l’avion par passerelle, en bus, ou via un petit train. Une fois dans l’avion, une autre hôtesse vous orientera vers votre siège. Vous n’aurez alors plus qu’à ranger vos bagages à main dans l’espace réservé à cet effet, à vous asseoir et à profiter du décollage.

Voyager en avion : le vol 

Vous n’avez plus rien à faire maintenant, c’est au personnel de bord de prendre les commandes. Lors du décollage et de l’atterrissage, vous avez obligation de garder votre ceinture de sécurité. Il se peut aussi qu’on vous demande de la rattacher en cas de turbulences. Globalement, vous devrez rester assis à votre siège pendant le vol, à l’exception de vos passages aux toilettes. Selon les compagnies et la durée de votre vol, le personnel de vol pourra vous servir des collations, voire même des repas. Vous aurez peut-être accès à un écran en face de vous, vous permettant d’accéder à des jeux, d’écouter de la musique, ou de regarder des films.  

Pour un premier voyage, vous aurez certainement envie de regarder par l’un des hublots et de plonger votre regard vers l’horizon. 

Voyager en avion : l’arrivée à destination 

Une fois que le personnel de bord vous indique que l’avion est bien arrivé (pas seulement sur le sol, mais arrivé devant la porte de débarquement), vous pouvez retirer votre ceinture de sécurité et quitter l’avion (cela peut prendre quelques minutes car les autres passagers voudront aussi descendre). N’oubliez pas vos bagages cabine

Vous devez alors récupérer votre bagage en soute, qui vous a suivi dans votre voyage. Vous devez l’attendre sur le tapis roulant qui correspond à votre vol, et l’attraper au passage. Il ne vous reste plus qu’à suivre les panneaux exit, faire un petit tour à la police aux frontières de votre pays d’arrivée et vous voilà sortie de l’aéroport !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *