voyage au Népal

5 conseils pour bien préparer son voyage au Népal

Le Népal est une destination de trekking très prisée et qui fait rêver des milliers d’amoureux de nature et de montagne dans le monde entier. Ce petit pays d’Asie caché dans l’Himalaya abrite certains des plus hauts sommets du monde dont le légendaire Mont Everest (8848 m). 

Faire un voyage au Népal, c’est partir à la découverte d’une immense variété de paysages qui vont de la jungle foisonnante à la très haute montagne en passant par les petits villages, les hauts plateaux ou les grandes vallées. C’est également rencontrer des cultures riches et diversifiées. Enfin, c’est l’opportunité d’emprunter certains des itinéraires de trekking les plus grandioses comme le mythique Camp de Base de l’Everest !

Cependant, bien que cette destination fasse rêver de nombreux voyageurs, bien préparer un voyage au Népal est essentiel pour éviter les mauvaises surprises une fois sur place. 

En effet, l’altitude et les conditions climatiques rendent impérative une bonne préparation en amont. Dans cet article, découvrez nos conseils pour réussir votre prochain voyage en terres himalayennes !

village Népal

1 – S’équiper de manière adéquate en fonction de votre voyage

Préparer un voyage au Népal, c’est choisir un équipement en adéquation avec le séjour que vous envisagez de faire. 

En effet, même s’il fait beau, il peut faire froid dans les montagnes du Népal. Par exemple, si vous envisagez de vous rendre aux lacs Gokyo, situés entre 4700 et 5000 m ou bien d’effectuer l’ascension du Kala Pattar, belvédère sur l’Everest culminant à 5643 m, il vaut mieux être bien couvert !

Pour le haut du corps, nous vous conseillons d’emporter des vêtements chauds et de superposer les couches en fonction de la température extérieure. Emportez : 

  • un t-shirt en laine mérinos à manche longues
  • une polaire ou micropolaire
  • une veste soft-shell
  • une doudoune
  • une veste imperméable de randonnée

N’hésitez pas à dupliquer ces couches pour une meilleure isolation de votre chaleur corporelle. 

Pour le bas du corps, emportez au moins un pantalon de randonnée et, si possible, un collant. 

Portez des chaussures montantes qui couvrent bien le pied et adaptées aux terrains que vous allez arpenter. S’ils sont variés, optez pour des chaussures d’une rigidité moyenne mais si vous vous apprêtez à marcher sur des sentiers rocailleux pendant plusieurs jours, privilégiez une chaussure qui tient bien le pied. 

Enfin, embarquez également bonnet, gants, lunettes de soleil et crème solaire pour vous protéger du soleil ! 

Pour le sac de randonnée, le choix dépend de la façon dont vous voyagez. Si vous partez avec des porteurs et/ou une agence de trekking au Népal, nous vous recommandons d’emporter un sac d’un volume moyen (50 litres) et un sac étanche pour y mettre le reste de vos affaires.

Sinon, optez plutôt pour un grand sac (70 litres), solide et imperméable.

2 – Choisir la bonne période pour un voyage au Népal

Pour préparer votre voyage au Népal, vous devez commencer par choisir la meilleure période. La météo varie grandement en fonction de la saison et de l’altitude mais il est tout de même possible de voyager au Népal durant toute l’année !

Malgré tout, si vous envisagez de préparer un voyage au Népal pour faire un trek, certaines périodes sont recommandées et d’autres sont à éviter. 

Pour faire un trek au Népal, les meilleures périodes sont :

  • de septembre à novembre : c’est l’automne et les sentiers sont encore dégagés. Le ciel est généralement bleu et les températures douces. C’est la saison idéale pour réaliser des itinéraires qui se déroulent en altitude. Attention toutefois, en cas de mauvais temps, il peut faire très froid en montagne. 
  • de mars à mai: au printemps, la floraison en montagne est très intense et le ciel est au beau fixe. C’est une belle période pour faire des treks tels que le Balcon des Annapurnas.

Entre ces deux moments de l’année, de décembre à février, c’est l’hiver et il peut faire très froid. La neige bloque certains cols et la majorité des hébergements en montagne sont fermés.

De juin à septembre-octobre, c’est la mousson et les pluies peuvent être très violentes. Le ciel est couvert quasiment en permanence. À cette période, il vaut mieux rester en vallée.

3 – Remplir les formalités administratives pour préparer un voyage au Népal

Lorsque vous préparez votre voyage au Népal, renseignez-vous bien sur les formalités administratives que vous devez remplir avant votre départ. 

En fonction de votre région de destination et la durée de votre séjour, les documents à obtenir peuvent varier. Il vous faudra : 

  • Un passeport : il doit être toujours valide 6 mois après votre dernier jour sur le territoire népalais. 
  • Un visa : vous pouvez l’obtenir sur Internet ou bien à l’aéroport de Katmandou. Comptez environ 30 € pour deux semaines ou 50 € pour un mois.
  • Un permis de trekking : les régions les plus fréquentées exigent l’achat d’un permis de trekking. Les prix peuvent varier de quelques dizaines à plusieurs centaines d’euros.
  • Une assurance voyage : Quel que soit votre destination et le but de votre voyage, nous vous recommandons vivement de souscrire à une assurance qui couvre les risques auxquels vous pourriez être exposés !

4 – Trekking au Népal : choisir un itinéraire qui vous correspond

Si vous ambitionnez de réaliser un trek au Népal, vous devez certainement avoir du mal à choisir. En effet, les itinéraires sont nombreux, variés et chaque région présente des intérêts spécifiques. 

Le Mustang, surnommé le Royaume Interdit car longtemps fermé au tourisme; le Langtang, ses villages et sa diversité de paysages qui vont des villages aux hauts plateaux; le Khumbu, région de l’Everest et des plus hautes cimes de la planète; les Annapurnas et ses somptueux sentiers en balcons… Choisir une destination au Népal n’est pas facile !

trek Népal

Pour faire votre choix, voici quelques critères à prendre en compte : 

  • La durée : certains treks au Népal se bouclent en 8 jours alors que d’autres durent plus de trois semaines. Réfléchissez à la durée du trek que vous voulez faire au Népal et si celui-ci doit nécessairement prendre toute la durée de votre séjour dans le pays.
  • La difficulté : elle varie en fonction de la durée, du dénivelé, de la distance et des conditions dans lesquelles vous allez faire votre trek. Renseignez-vous sur ces aspects pour évaluer la rudesse et la difficulté du parcours.
  • L’intérêt : au Khumbu, vous traverserez des paysages grandioses et aériens faits de glace et de pierre tandis que dans les Annapurnas, vous aurez de nombreuses occasions d’échanger avec les habitants des villages traversés. Au Langtang, les paysages changeront tous les jours et vous pourrez observer une faune foisonnante. Réfléchissez à ce que vous voulez voir au Népal et choisissez votre destination en fonction !
  • L’altitude : au moment de préparer un voyage au Népal, c’est un critère essentiel. Plus vous vous trouverez haut, plus vous aurez le souffle court et plus les efforts seront difficiles.
    Pour éviter des complications, il faudra observer quelques jours d’acclimatation.
    Si c’est votre premier séjour au Népal, nous vous conseillons  de choisir une destination peu élevée (les Annapurnas, par exemple) ou bien qui permet une montée en altitude très progressive. 

5 -Accorder le temps nécessaire à l’acclimatation

Vous le savez certainement : plus on monte en altitude, moins il y a d’oxygène dans l’air. Il en résulte que l’on est plus vite essoufflé et que chaque effort est plus difficile qu’en plaine. 

Lorsqu’on se trouve en haute altitude, on peut être sujet à des vertiges, des maux de tête, des maux de ventre… Pour éviter et limiter ces désagréments, il n’y a qu’une solution : monter progressivement. 

En effet, surtout si vous n’êtes pas habitué(e) à l’altitude, il est vital de s’acclimater au manque d’oxygène pour y habituer son corps. Les périodes d’acclimatation sont vitales ! 

Sans cela, les conséquences peuvent vraiment être graves !

Pour éviter au maximum tout problème, au-delà de 3000 mètres d’altitude, grimpez progressivement en altitude : 800 mètres au maximum par jour. 

À votre arrivée, si vous êtes déjà à une altitude élevée, nous vous conseillons d’observer quelques jours d’acclimatation à votre lieu d’arrivée et de réaliser quelques randonnées à la journée de plus en plus difficiles pour vous acclimater.

Bonus : informations pratiques pour préparer votre voyage au Népal

Pour finir, voici une liste de quelques informations utiles pour préparer votr voyage au Népal : 

  • Monnaie : au Népal, la monnaie est le roupie. 1€ = 110 roupies. Vous pourrez échanger et retirer de l’argent liquide à Katmandou mais pas durant un trek.
  • Vaccins : aucun vaccin n’est obligatoire pour un voyage au Népal mais il est conseillé d’avoir ses vaccins à jour.
  • Matériel de trekking : vous avez la possibilité de louer du matériel de trekking à Katmandou. Celui-ci ne sera pas toujours neuf ! 
  • Décalage horaire : comptez un décalage horaire de +4h45 par rapport à la France (5h45 en été).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *